corps

nom masculin
(latin corpus)élément moulé alvéolaire, en brique, béton, etc., employé pour un mur porteur (parpaing, brique creuse), en enrobage d'une ossature métallique ou entre les poutrelles d'un plancher (hourdis).
Corps d'état ou corps de métier, chacun des métiers du bâtiment.
Chemin de fer
Corps d'essieu, partie de l'essieu monté sur laquelle sont calées les roues et qui comporte deux zones tournées et polies constituant les fusées. (Synonyme : essieu nu.)
Chorégraphie
Corps de ballet, ensemble des danseurs d'un théâtre qui ne sont ni solistes ni étoiles ; à l'Opéra de Paris, ensemble de tous les danseurs.
Histoire du costume
Au Moyen Âge, corsage porté par les hommes et les femmes. (À partir du XVIe s., le corps, renforcé ou baleiné, est porté par les femmes. Il est, selon les époques, visible sur la robe ou porté comme sous-vêtement.)
Droit
Assurance sur corps, assurance maritime qui couvre le navire et ses accessoires à l'exclusion des marchandises transportées, en cas de perte ou d'avarie ou de dommages causés aux tiers.
Corps diplomatique, ensemble des représentants des puissances étrangères auprès d'un gouvernement.
Corps de fonctionnaires, ensemble de fonctionnaires soumis au même statut particulier et ayant vocation aux mêmes grades de la hiérarchie et aux mêmes emplois.
Corps de preuves, ensembles de preuves.
Grands corps de l'État, ensemble des fonctionnaires supérieurs n'appartenant pas aux administrations centrales et recrutés par la voie de l'E.N.A.
Ordonnance de prise de corps, disposition par laquelle, dans l'arrêt de mise en accusation, la chambre d'accusation ordonne que l'accusé soit détenu et au besoin arrêté.
Féodalité
Homme de corps, personne soumise à la mainmorte.
Histoire
Corps législatif, nom donné par diverses constitutions à la Chambre des députés.
Corps de ville ou corps municipal, ensemble des administrateurs d'une ville.
Imprimerie
Corps d'un caractère, espace vertical occupé par une ligne formée de caractères de ce type.
Mécanique
Partie principale d'un appareil chaudronné, d'une vanne, d'une pompe, etc.
Militaire
Chef de corps, officier (colonel, lieutenant-colonel, chef de bataillon) commandant une unité formant corps.
Corps aérien, réunion, sous un même commandement, de plusieurs grandes unités aériennes ainsi que des éléments nécessaires à leur mise en œuvre.
Corps d'armée (C.A.), grande unité militaire disposant à la fois de formations de combat, de services et de réserves lui permettant, sur le plan tactique, de mener une opération de bout en bout.
Corps de cavalerie, corps blindé, groupement temporaire ou permanent de grandes unités, à base de cavalerie ou d'engins blindés.
Corps expéditionnaire, corps constitué spécialement pour mener une expédition lointaine.
Corps franc, formation ancienne de volontaires levée pendant une guerre dans des circonstances exceptionnelles ; aujourd'hui, troupe de faible effectif, spécialisée dans des opérations de combat particulièrement délicates ; formations de volontaires allemands au lendemain de la Première Guerre mondiale.
Corps de garde, troupe assurant la garde d'un bâtiment militaire ; local assigné à cette troupe. (Synonyme : poste.)
Corps techniques et administratifs des armées, corps composés d'officiers assurant des fonctions techniques et administratives d'encadrement dans leurs différents corps de rattachement.
Corps de troupes, unité organique d'une arme ou d'un service, constituée de façon permanente et dotée des moyens nécessaires pour s'administrer de façon indépendante.
Mines
Corps minéralisé, partie de gisement dans laquelle la minéralisation est à peu près continue.
Mobilier et décoration
Meuble à deux ou plusieurs corps, meuble composé de parties superposées (armoires du XVIe s., buffets, etc.).
Musique
Synonyme de caisse de résonance.
Pétrole
Synonyme de calandre.
Philosophie
Corps propre, pour la phénoménologie, ensemble des rapports vécus par le sujet avec son corps, aux termes desquels celui-ci peut être vécu comme objet par lui.
Physique
Corps noir, corps absorbant toutes les radiations qu'il reçoit. (Il s'agit d'une idéalisation utilisée en thermodynamique pour décrire le rayonnement électromagnétique de la matière dû aux seuls effets thermiques.)
Mouvement de n corps, problème de mécanique céleste consistant à déterminer le mouvement de n objets s'attirant mutuellement par des forces de gravitation.
Politique
Corps électoral, l'ensemble des électeurs.
Corps politique, ensemble des citoyens considérés dans l'exercice de leurs droits politiques.
Psychanalyse
Image du corps, représentation inconsciente du corps liée au développement narcissique du sujet.
Reliure
Corps d'ouvrage, résultat de l'ensemble des opérations effectuées après la couture des cahiers et avant la couvrure.

ALGÈBREUne structure de corps sur un ensemble K est définie par la donnée de deux lois de composition interne : – l'addition, par laquelle K a une structure de groupe commutatif ;– la multiplication, associative, distributive par rapport à l'addition, admettant l'élément 1 comme élément neutre et pour laquelle tout élément non nul est inversible. ℚ, ℝ, ℂ sont des corps commutatifs. Le premier exemple de corps non commutatif, corps des quaternions, a été fourni par Hamilton.

HISTOIRELe Corps législatif, assemblée instituée par la Constitution de l'an VIII établissant le Consulat (1799), était composé de députés qui approuvaient ou rejetaient sans débats les projets de lois préparés par le Conseil d'État, d'où le surnom de « 300 muets » donné à ses membres, qui siégèrent jusqu'en 1804. La Constitution du 14 janvier 1852, instaurant le second Empire, créa de nouveau un Corps législatif, assemblée qui fut une simple chambre d'enregistrement sous l'Empire autoritaire (1852-1860) mais qui, sous l'Empire libéral (1860-1870), partagea l'initiative des lois avec l'empereur en 1869 puis avec le Sénat en 1870, date à laquelle elle disparut.

IMPRIMERIELe corps est l'espace séparant l'extrémité supérieure d'une lettre montante (l, b, d…) de l'extrémité inférieure d'une lettre descendante (p, q, g…). La force de corps est exprimée en mesures typographiques ; selon le système de composition, l'unité utilisée est le point Didot, le point Pica ou le 1/4 de mm.

MILITAIRELa création du corps d'armée est l'œuvre de Bonaparte ; élément de base de la Grande Armée, il constituait l'ossature du corps de bataille et la plus grande unité de l'ordre tactique. De nos jours, le corps d'armée est conçu comme une grande unité capable de s'engager sur une direction stratégique. Il constitue une référence d'organisation et de volume des forces au sein de l'O.T.A.N. Cet échelon est cependant appelé à disparaître dans la configuration future de l'armée de terre française (2002).
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.051 Queries: 19 Référencement