queue

nom féminin
(latin coda, variante de cauda) Traînée lumineuse, constituée de gaz ou de poussières, issue de la chevelure d'une comète et toujours dirigée à l'opposé du Soleil, sous l'effet du vent solaire ou de la pression de rayonnement.
Bâtiment
Partie arrière, noyée dans le mur, d'une pierre posée en boutisse (par opposition à la tête, visible en parement).
Partie la plus large d'une marche tournante (par opposition au collet).
Boucherie
Morceau correspondant à la queue.
Histoire du costume
Partie d'un vêtement qui traîne par-derrière, à terre.
Jeux
Tige de bois au bout garni d'une rondelle de cuir, avec laquelle on pousse les billes au billard.
Fausse queue, au billard, dérapage du procédé sur la bille.
Marine
Aviron de queue, synonyme de aviron de gouverne.
Mathématiques
Théorie des queues, étude mathématique des trafics ou des flux, appliquant le calcul des probabilités aux phénomènes où un certain nombre d'objets (magasinage) ou d'usagers (liaisons téléphoniques) doivent attendre pour recevoir un service déterminé.
Menuiserie
Queue droite, tenon taillé droit sur l'about d'une pièce. (Synonyme : tenon anglais.)
Outillage
Partie d'un outil destinée à assurer sa fixation dans un porte-outil ou dans le nez d'une machine-outil.
Pétrole
Fraction la plus lourde d'un mélange d'hydrocarbures, obtenue en dernier par distillation fractionnée, par opposition à tête.
Pharmacie
Queue de cerise, pédoncule de la cerise du griottier, utilisé en décoction pour son action diurétique.
Reliure
Tranche de queue, tranche formée par la partie inférieure des pages du livre.
Serrurerie
Partie du pêne située à l'intérieur de la serrure.
Travaux publics
Partie inférieure d'un pavé, noyée dans le sable.
Zoologie
Chez les oiseaux, ensemble des grandes plumes (rectrices) portées par la queue vertébrale, qui est très réduite.
Chez certains invertébrés, partie postérieure mince et souple du corps (postabdomen des scorpions, telson des crustacés macroures, etc.).
Appendice des ailes postérieures de certains papillons dits « porte-queue ».

ZOOLOGIELa queue contient la portion postérieure du squelette axial (corde dorsale ou colonne vertébrale). Chez les poissons, la queue porte à son extrémité la nageoire caudale, située dans le plan vertical de symétrie, alors que chez les siréniens et les cétacés s'édifie une nageoire caudale horizontale. La queue des vertébrés aquatiques est en général un puissant organe de locomotion. Les amphibiens anoures perdent leur queue par résorption au moment de la métamorphose. La queue des caméléons est préhensile ; celle des lézards peut être « autotomisée » par l'animal en cas de danger pressant ; elle repousse ensuite. De nombreux sauriens ont une queue pourvue d'écailles saillantes, constituant un organe de défense. Chez les mammifères, la queue n'est qu'un appendice de diamètre modeste. Chez les kangourous, elle sert de balancier dans la course ; chez les pangolins et les singes du Nouveau Monde, elle est préhensile. Chez le castor, la queue est aplatie en palette horizontale et est utilisée par l'animal pour « maçonner » ses barrages.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.039 Queries: 19 Référencement