satellite

nom masculin
(latin satelles, -itis, garde du corps) Corps qui gravite autour d'un astre de masse prépondérante, en particulier autour d'une planète.
Littéraire. Personne qui vit sous la dépendance d'une autre : Les satellites d'une personnalité politique.
État entièrement dépendant d'un autre plus puissant : Les satellites du bloc socialiste.
Collectivité qui subit la tutelle d'une autre : Les filiales satellites d'un groupe important.
Bâtiment annexe d'une aérogare, qui sert à l'embarquement et au débarquement des voyageurs et de leurs bagages.
Les télécommunications spatiales ont quatre domaines principaux d'application : la transmission point-à-point de téléphonie, télévision ou données ; la transmission d'information point-à-multipoint ; les liaisons avec les mobiles et la diffusion de radio et télévision.Ces services définissent deux types de satellite. Les satellites de diffusion directe émettent une forte puissance vers de nombreuses petites stations terriennes, tandis que les satellites de télécommunication, de plus faible puissance, relient des stations nombreuses mais plus performantes. La technologie des satellites à moyenne puissance et l'élargissement du marché tendent à rapprocher les deux conceptions, qui reposent sur une répartition différente des fonctionnalités et des coûts. Les nouvelles conditions techniques et économiques permettent une autre évolution : les services jadis limités aux liaisons intercontinentales sont progressivement disponibles pour des couvertures régionales ou nationales.Les signaux sont transmis par des ondes électromagnétiques à des fréquences de plus en plus élevées. Pour éviter les interférences entre signaux, des bandes distinctes sont utilisées à la montée et à la descente. Les fréquences élevées, qui sont plus atténuées dans l'espace, sont employées sur le trajet montant.Le secteur terrienLes stations terriennes assurent l'émission et la réception des signaux ainsi que la connexion aux réseaux terrestres de télécommunication. Une station comprend quatre parties principales : l'émetteur, de quelques watts à quelques kilowatts de puissance ; le récepteur, avec amplificateur d'entrée très sensible ; les équipements de modulation, démodulation, filtrage et transposition en fréquence du signal, et l'antenne. Les grandes antennes de télécommunication, équipées d'un système de poursuite, peuvent atteindre 30 mètres de diamètre. Pour les services d'entreprise et la diffusion, on utilise de petites stations avec des antennes mesurant entre 50 centimètres (réception seule) et quelques mètres.Les équipements de télécommunication adaptent les signaux aux conditions de transmission. C'est une modulation de l'amplitude, de la fréquence ou de la phase du signal qui transmet les informations. La fiabilité des communications numériques est augmentée par un codage qui génère une redondance dans les informations émises et permet de détecter ou même de corriger des erreurs sur les bits reçus.Les méthodes d'accès au satellite permettent de gérer au mieux les fréquences disponibles. L'accès simple alloue un répéteur de satellite entier à une liaison entre stations. L'accès multiple utilise ce répéteur pour plusieurs liaisons : soit par « répartition en fréquences », en divisant la bande de fréquence entre les liaisons, soit par « répartition temporelle », en l'attribuant en totalité à chaque liaison successivement pendant des intervalles de temps extrêmement courts.Le secteur spatialLa plate-forme d'un satellite est un cylindre ou un parallélépipède de quelques mètres de haut. Dans le premier cas, le satellite, stabilisé par rotation, est dit « spinné » ; dans le second, on parle de satellite contrôlé « trois axes ». La plate-forme est équipée d'un moteur d'apogée, utilisé lors de la mise en orbite, d'un système de localisation par capteurs à infrarouge et d'un ensemble de roues d'inertie et de tuyères contrôlant sa position et son orientation. C'est la masse de carburant nécessaire à ces opérations qui limite la durée de vie du satellite. Un système de radiateurs et d'éléments dissipatifs permet de réguler les sévères contraintes thermiques (−50 à + 50 °C). Des panneaux solaires et, en période d'éclipse, des batteries fournissent les quelques kilowatts que consomme le satellite. La plate-forme et la charge utile de télécommunication sont pilotées par un système de télémesure et télécommande.Comment fonctionne la charge utile de télécommunication ? Les signaux sont captés par des antennes qui pointent vers les zones de service. L'ensemble des signaux, de niveau très faible, est amplifié dans les récepteurs, puis transposé en fréquence afin d'éviter des brouillages entre les liaisons montantes et descendantes au niveau des antennes. Les répéteurs amplifient très fortement les signaux, en séparant chaque bande de fréquence pour limiter les interférences. Les signaux sont enfin réémis.Des moyens de lancement et de poursuite du satellite, des stations de télécommande-télémesure du satellite et une station de contrôle du réseau complètent le secteur spatial.
Aucun site ajouté récemment
 
Propulsé par Arfooo Annuaire © 2007 - 2009    Generated in 0.054 Queries: 19 Référencement